(auto)biographie 6

Machination

On est en 1993. Machination, c’est Noël Akchoté, Ingrid Jensen, Corin Curschellas et Peter Gritz. Des choix musicaux s’affirment (le nom du groupe, Machination, est un hommage direct à Robert Wyatt). Le tournant est décisif dans ma carrière : j’expérimente les responsabilités du leadership, ce qui a pour effet de faire évoluer mon image dans le milieu (je sens changer à la fois le regard que je porte sur moi-même et celui que lis dans les yeux des autres)… J’écris de la musique pour la première fois —une grande suite où l’improvisation se mélange avec quelques mélodies ; je choisis d’intégrer une chanteuse au groupe mais pas de chansons dans le répertoire : j’ai l’impression pour la première fois de faire de vrais choix artistiques et esthétiques. Cette aventure va me permettre de me produire dans beaucoup de festivals (Banlieues Bleues, La Villette, Europa jazz festival, Jazz sous les pommiers). Et en 1995 de sortir un disque sur le label Deux Z. Mon premier en leader.

Préc. / 1/2/3/4/5/ Page 6 /7/8/9/10/11/12/13/ suiv. / fin

Défiler vers le haut